Qui suis-je?

Après une expérience « foklorico-poétique » agricole, je découvre la sculpture via la céramique à l’âge de 30 ans.
Mes précédentes passions sont alors éclipsées par celle-ci, qui emplit rapidement tout l’espace et le temps disponible.
Apparaît, né de l’argile, le petit monde des Hautes-Terres ; j’ai promené les Va-nu-pieds, Trèforts, Passifous et autres Toutentifs dans de nombreuses aventures et expositions pendant plusieurs années.

Le petit monde des Hautes-Terres
La première biblioterre

Puis j’ai découvert la sculpture sur pierre. Coup de foudre immédiat. Première pierre et certitude que j’allais m’investir à fond dans ce matériau.
J’ai de suite pressenti que j’allais abandonner la terre, ce qui fut le cas durant quinze ans.
Je me consacre à la réalisation de sculptures et fontaines en pierre bleue. Les livres, qui avaient fait leur apparition avec des Va-nu-pieds lecteurs, deviennent un thème récurent.
Les fontaines et jeux d’eau, jusqu’à ce jour, occupent une grande place dans mon activité. Des pièces mécaniques et engins divers complètent la gamme.
Jusqu’au jour où, pour raisons de santé, je suis totalement incapable de travailler la pierre.
La terre aussi… sauf si je fais du petit. Et du tout petit sera encore mieux.
Ainsi naissent « Les biblioterres », travail à quatre mains avec mon amoureuse éternelle, Nathalie.
Je modèle, elle colore, j’assemble.
La première biblioterre : environ 700 livres.
Le bronze est coulé par mon complice Kossy Traoré.

Maintenant que les carabins m’ont retapé, je me partage entre les deux matériaux : la céramique et les pierres.
Occasionnellement du bronze, un peu de bois et de plus en plus de métal.
Je vous propose des pistes, que j’espère poétiques. Il n’y a pas de message ou de revendication dans mes sculptures. Juste un besoin, quasi pathologique, de créer et de vous emmener dans mes promenades imaginaires.